Yirminadingrad, 20ème au rang des villes les plus sûres.
Yirminadingrad remonte d’une place au classement des villes les plus sûres d’Europe. Aucun attentant depuis le 12 septembre dernier, une insécurité stabilisée à +7% par ans depuis trois ans, la disparition quasiment complète de la race canine, la dépénalisation massive des somnifères, l’Observatoire Internationale de la Sûreté a décidé de prendre en compte ces bons points  et de promouvoir Yirminadingrad dans son classement annuel. « Nous sommes satisfaits des progrès accomplis, déclare Andreï Voronin, le nouveau préfet, mais nous allons continuer nos efforts. Nous ne serons satisfaits que quand nous aurons jugulé définitivement la délinquance, l’immigration et le terrorisme. » En attendant, l’attractivité de Yirminadingrad devrait en sortir grandie et le tourisme devrait en être le grand bénéficiaire : « nous attendons un point de croissance de notre activité, déclare William Acord, président directeur général de l’Institut du Tourisme, les touristes vont continuer à venir massivement à Yirminadingrad. »

La quarantaine levée à Krovechov.
Les grilles anti-émeute qui scellaient le quartier de Krovechov, au nord de la ville, devraient être démontées dans le courant du mois selon la préfecture. Les drônes de la police qui survole le quartier en permanence ont en effet noté que affrontements internes ont en effet sensiblement baissé depuis plusieurs semaines. L’opinion publique avait en outre été fortement affecté par la manifestation suicide du 10 octobre dernier, où des centaines d’habitants désespérés s’étaient jetés sur les grilles à haut voltage. « La situation est revenue à la normale, l’épidémie s’est épuisée et les éléments perturbateurs qui ont provoqué ces évènements dramatiques sont à court de forces, déclare le Commandant Zilcovitch, nous allons lever la quarantaine et passer à un régime d’état d’urgence plus traditionnel. »

Donner son ADN c’est assurer sa sécurité.
Le Département de la Justice de Yirminadingrad lance une grande campagne de don volontaire d’ADN pour faciliter les enquêtes policières. « Il s’agit d’étoffer notre fichier pour faciliter la tâche des enquêteurs. Donner son ADN c’est un acte citoyen mais c’est aussi la meilleure manière d’assurer sa sécurité. » En effet, outre que les procédures d’enquête sont accélérées par des fichiers conséquents, se faire ficher permet aussi de se disculper en cas de suspicion policière. Les officiers de police pourront en effet vous contrôler directement à votre domicile et n’auront pas besoin de vous emmener pour une rétention administrative de cinq jours (ou deux semaines en cas d’affaires liées à la drogue ou au terrorisme) : « donner son ADN c’est autant nous aider à arrêter les criminels que prouver ses bonnes intentions. »

Loterie Communale. Le problème de la vente à la sauvette.
La Loterie Communale, qui permet entre autres d’avoir une chance de se voir dégager de ses obligations militaires, est victime de son succès. Les faux billets de loteries fleurissent en effet depuis peu, et nombre de nos concitoyens ont été accostés par des individus peu recommandables leur proposant des billes « à prix cassé ». Or, ces billets sont des faux qui ne vous donnent pas droit au tirage au sort équitable garantit par la possession d’un billet officiel et, de plus, leur achat ou leur possession peut vous valoir une peine de prison et une forte amende. Alors, suivez notre conseil : ne jouez pas contre la banque.

Le bilan du chantier du nouvel Opéra « globalement positif ».
80% des travailleurs immigrés qui ont participés à la construction du nouvel Opéra sont déjà retourné dans leur pays d’origine selon Y Constructions, le maître d’œuvre du projet. « Les derniers immigrés devraient être rapatriés dans le courant du mois conformément à la nature de leur contrat de travail. La coopération avec les autorités de leur pays d’origine s’est très bien passée. »

La franchise de sûreté des casinos renouvelée pour trois ans.
A l’issue de la réunion des autorités communale et de l’Association des Etablissements de Jeu de Yirminadingrad, les participants ont annoncé que la dérogation de sûreté des casinos a été à nouveau reconduite, garantissant aux établissements de jeu de conserver les pouvoirs de police qui leur étaient délégués pendant encore trois ans. Réduction des coûts d’un côté, efficacité de l’autre, tout le monde semble trouver son compte à cet accord. Sauf les tricheurs bien entendu.