Yirminadingrad est une ville à la pointe de l’écologie durable. Malheureusement, les nombreux touristes qui viennent nous visiter chaque année ne sont pas toujours au courant des efforts nécessaires à la préservation de notre environnement. C’est pourquoi des panneaux invitant les voyageurs à se conformer à nos pratiques seront affichés dans toute la ville et dans toutes les langues. N’oubliez pas : préparer demain ça commence aujourd’hui.

Peur de vous faire souiller par un pigeon-chat ? Marre des spectres défigurés qui hantent les métros ? Assez des pluies de suicidés aux ponts autoroutiers ?
Choisissez le déplacement paranoïaque ! Plongez dans une TéVé biface ! Des tracts, lâchés anonymement dans les rues de notre cité vous exposent le mode d’emploi.


J’ai toujours cru qu’il n’y avait qu’une seule TéVé. Celle qui te regarde, la TéVé cubique à peau luisante. La mienne, la notre : on la regardait ensemble tu t’en souviens ? Les pieds sur la table basse dans les miettes des crackers. Après il y a eu la brique de lait renversée & l’arbuste de menthe avait séché. Les tunnels s’étaient ouverts à travers l’éponge des parois. C’est des jours de travail qu’il m’a fallu pour dessiner la carte et pour comprendre les trois classes d’interfaces. Il y a les TéVés mâles ou Tévés d’émission. Il y a les TéVé femelles / de réception. Et puis il y a les mixtes, les hermaphrodites, toujours indécises. Je t’ai cherché dans toutes les feuilles de la ville. Avec mes ongles j’ai foré la berge, près de notre canal, et j’y ai crié sept fois ton nom. On n’entre dans les TéVés que par une femelle, on n’en ressort que par une mâle. Bien sûr, ce sont les hermaphrodites qui génèrent toutes les intersections. & c’est là qu’on doit faire le bon choix : droite / gauche, garder / perdre. Laisser partir ou retenir. Vous croyiez les connaître, les omniprésentes TéVés, qui bourdonnent dans vos nuits aux harmoniques subliminales. Entrer dans une TéVé femelle, si vous en connaissez une, c’est ramper dans le tiède de son cube. Le voyage est immédiat : devenez instantanés. Son voyage est indolore : soyez indoloris. Depuis que tu es parti je ne vis qu’entouré de TéVés mâles. Dans ma chambre les murs brillent, rayonnent & irradient. Tu me laisse seul & froid & j’attends de vos nouvelles, si vous savez, venez dans ma Tévé & parlez-moi de vos belles lèvres rouges & de vos belles voix dévoreuses de prompteurs. En plus ça ne coûte rien, ne dépense pas d’énergies fossiles, ne pollue pas la stratosphère. Alors dites : vive les TéVés bifaces ! & ne criez pas trop fort en perçant l’écran à coups de crâne.